kaleiyahitsumei: (Default)
 May 9 – 10 Marvel of Peru : "Flame of love; timidity"

Beta : Eliandre

Note : Suite de l'UA Miraculous, toujours pour le Fluri Month 2016.


 

Demain, au grand dam de Yuri, c'était la Saint-Valentin, le jour de l'année qu'il détestait le plus. Soi-disant le jour des amoureux mais aussi d'une fête devenue purement commerciale qui lui donnait mal au cœur rien que d'y penser.

Seulement cette année, il allait être contraint d'y participer car Judith lui mettait la pression à lui ainsi qu'à Arche, une fille de sa classe, pour que tous deux se décident à avouer leurs sentiments aux personnes qu'ils aimaient…

—Judy, c'est stupide ton idée d'envoyer une carte, grommela-t-il en se repenchant sur ses devoirs de géographie. Tu sais que je déteste écrire en plus.

—C'est horriblement cliché, ajouta Arche, reconnaissable à ses longs cheveux roses noués en queue de cheval et à ses vêtements un peu amples qui masquaient le fait qu'elle n'avait pas de formes. Comme si j'allais envoyer une carte à l'obsédé de service alors que je lui ai balancé un seau dans la figure car je l'ai surpris en train de se rincer l'œil en cachette dans le vestiaire des filles.

—C'était d'ailleurs un tir magnifique de ce que j'ai entendu.

—Merci, j'en suis très fière !

—Dois-je vous rappeler les raisons exactes de vos célibats respectifs ? questionna Judith avec un grand sourire.

Yuri grogna à cette remarque, accompagné par Arche qui se mit ensuite à faire la moue en croisant les bras contre sa poitrine. Si le jeune homme n'avait jamais réussi à aborder Flynn à cause de sa poisse infinie, sa camarade aux cheveux roses ne parvenait pas à trouver comment déclarer ses sentiments à Chester à cause des rapports explosifs qu'ils entretenaient depuis toujours… et peut-être aussi parce qu'elle avait été possédée par un akuma il y a peu, la changeant en une sorcière qui adorait balancer des boules de feu un peu partout – même si elle avait récupéré sa confiance en elle après cet évènement, elle ne savait toujours pas si elle souhaitait prendre le risque ou non d'inviter à un rencard celui qu'elle aimait depuis un bon moment.

—Avec la chance que j'ai, le facteur va la perdre, déclara-t-il en rangeant ses affaires dans son sac à dos. Ne compte pas sur moi pour faire ça Judy.

—Et moi je préfère lui rendre la monnaie de sa pièce en allant l'épier sous la douche plutôt que de lui envoyer une carte qu'il ne va peut-être même pas lire, ajouta Arche en haussant les épaules. Je sais qu'il me déteste donc…

—Là, ma belle, je ne suis pas de ton avis, contra Judith avec fermeté. Si la carte vient de toi, il va forcément la lire !

—Pendant que vous discutez, je vais aller là où vous pouvez pas me suivre, fit le seul homme du groupe en quittant calmement la bibliothèque.

Bien qu'il ait sous-entendu qu'il allait aux toilettes, la vérité était qu'il comptait s'installer deux minutes dans un recoin tranquille à l'abri des regards. Une fois certain que personne ne risquait de venir le trouver là, il laissa sortir Tikki de la poche de sa veste.

—Sérieusement, c'est vraiment un truc de filles la Saint-Valentin, grommela Yuri, repensant encore à l'idée de cette carte que Judith lui avait suggérée. Pourquoi faudrait-il un jour bien spécifique pour déclarer sa flamme à quelqu'un ?

—Certains garçons sont romantiques tu sais, lui répondit son kwami avec un sourire. Après, si tu n'aimes pas écrire, tu peux toujours faire des biscuits ou un gâteau. Tu adores faire des pâtisseries !

—Serait-ce une façon déguisée d'exiger plus de cookies de ma part ?

—C'est surtout ma manière de te dire que j'aime beaucoup ta cuisine et de te remercier pour toutes les bonnes choses que tu prépares.

Le compliment lui faisait plaisir et il ne le cacha pas. Tikki vint lui faire un bisou sur la joue, un geste adorable qui fit germer une idée dans sa tête.

—Peu importe comment tu le formuleras, je ne suis toujours pas fan de la Saint-Valentin, dit Yuri avec le sourire. Cependant, rien ne m'empêche de décider de faire plaisir à tous ceux que j'aime en leur faisant de quoi grignoter.

—C'est une très bonne idée ! approuva vivement le kwami dont les yeux bleus pétillaient. Mais comptes-tu faire quelque chose de spécial pour Flynn ?

—Lui faire un cadeau sera déjà bien je pense. Je demanderai demain ses goûts à Chester pour être certain de viser juste.

Manifestement, ce plan convenait à Tikki qui hocha la tête avant de retourner se cacher dans la poche de sa veste. A présent, Yuri allait devoir expliquer au vieux qu'il aurait besoin de la cuisine pendant un bon moment… et réfléchir à s'il lui offrait ou non des biscuits sachant que son cher tuteur légal n'aimait pas ce qui était sucré et que lesdits biscuits risquaient fort d'être utilisés comme appâts afin de se dégoter un rencard à la dernière minute – connaissant Raven, il doutait fort que cela se passerait autrement.

-§-

Cela devait faire au moins une bonne demi-heure que Flynn était assis seul dans la classe, en avance pour le cours d'anglais. Bien qu'il ait prétexté qu'il finirait un devoir, en réalité, il se creusait les méninges pour écrire un poème de Saint-Valentin pour Ladybug, tout cela sous le regard ennuyé de Plagg qui profitait que personne ne soit là pour manger son camembert.

—Tu es quand même au courant que Ladybug a deux yeux, deux bras et deux jambes comme tout le monde ? questionna le kwami avec un certain agacement. Pas de quoi fouetter un chat !

—L'amour ça ne se contrôle pas, répondit Flynn en cherchant une rime à son poème. La Saint-Valentin est une parfaite occasion pour lui déclarer mes sentiments…

—Et te faire à nouveau jeter ?

… Plagg avait réussi à le déconcentrer. Le jeune homme poussa un soupir dépité et, pour la huitième fois depuis qu'il s'était installé là, il froissa sa feuille de papier puis la jeta dans la corbeille.

—A ce rythme, tu vas détruire une forêt entière, observa le kwami avant de manger en une bouchée sa part de camembert. Comment comptes-tu lui envoyer ton poème dégoulinant d'amour qui plus est ? Tu ne sais même pas qui il est réellement.

—Je lui remettrai en main propre, répondit Flynn avant de réaliser le problème qui se posait à lui. Mais encore faut-il que je le croise…

—Ah ben tu as enfin compris l'absurdité de ton idée ! Il était temps !

—Rien ne m'empêche d'aller lui dire en…

Soudain, un cri retentit à l'extérieur de la pièce. Plagg alla vite se cacher sous le col de sa veste tandis qu'il ouvrit la porte pour voir ce qu'il se passait. A peine eut-il mis le nez dehors qu'une flèche sombre passa à côté de sa tête et se planta dans le mur derrière lui avant de disparaître dans un nuage de fumée noire.

Il était aisé de deviner ce qu'il se passait : quelqu'un au lycée venait de se faire akumatiser.

Flynn se hâta de retourner dans la salle de classe après avoir vérifié que personne ne se trouvait à l'étage où il était. Plagg sortit en grommelant de sa cachette.

—Je n'ai même pas pu faire ma sieste digestive ! râla-t-il.

—Dis-toi qu'après tous ces efforts, tu dormiras très bien cette nuit, lui lança le jeune homme avec un sourire en coin avant de tendre sa main portant la chevalière en argent. Plagg, transforme-moi !

A contrecœur, le kwami se laissa absorber par le bijou, le Miraculous du Chat Noir, permettant ainsi à son porteur de revêtir le costume ainsi que le masque du héros Chat Noir. Certes, la tenue était moulante et les oreilles de chat sur sa tête ainsi que la longue ceinture qui pendait derrière étaient un peu gênant mais personne ne savait qui se cachait derrière cette identité, faisant que Flynn n'avait aucun problème pour dire ou faire tout ce dont il avait envie.

Il ressortit de la salle, son bâton extensible en main, puis il chercha où pouvait se trouver la victime du jour. Son ouïe très fine lui indiqua que sa cible avait dû semer pas mal de chaos derrière elle mais aucun bruit de flèches tirées ne provenait du lycée, signifiant que l'ennemi du jour avait quitté le bâtiment.

Avec l'aide de son bâton, il rejoignit les toits et scruta attentivement les alentours… pour repérer un homme vêtu d'un costume noir et rouge qui possédait aussi des ailes de cette même couleur. Face à lui, il y avait un de ses camarades de classe qu'il menaçait de son arc – à la longue tignasse rousse bien flamboyante, Flynn n'eut aucun mal à reconnaître Luke et vu le caractère de ce dernier ainsi que la situation dans laquelle il se trouvait, il ne devait pas être très innocent dans cette histoire. L'heure du sauvetage avait sonnée.

-§-

—Tikki, transforme-moi !

Chance qu'il s'était déjà caché car en plus de lui avoir donné un coin où se transformer sans attirer l'attention, cela lui avait permis d'éviter de recevoir une de ces flèches maléfiques et d'en subir les effets. Or, Yuri avait pu constater que quiconque en recevait une se retrouvait empli de haine envers ses proches et que l'ennemi du jour était donc une sorte de Cupidon inversé qui était très doué au tir à l'arc…

Un déclic se fit dans son esprit et, devenu Ladybug, il jeta un rapide coup d'œil à cet adversaire tandis qu'il prenait en chasse cet abruti de Luke Fon Fabre – Yuri n'avait jamais pu le piffer et ils étaient ennemis depuis qu'ils se connaissaient.

Pas de doute : la victime de Papillon était un homme et le seul garçon qui se débrouillait aussi bien avec un arc au sein du lycée était Chester Burklight – l'autre meilleur archer était une fille, Natalia Kimlasca Lavender, leur déléguée de classe et aussi l'autre personne que Yuri ne pouvait pas encadrer.

Il se dépêcha de retrouver l'ennemi du jour et n'eut pas beaucoup de distance à couvrir : Chester avait en joue Luke et s'apprêtait à lui faire subir le même sort qu'à tous ceux qui avaient été victimes de ses flèches…

—Prépare-toi à haïr tous ceux qui te sont chers, déclara la victime de Papillon. Tu vas payer…

—C'EST PAS VRAI, MES CHEVEUX ! hurla Luke en tenant sa tignasse entre ses mains. D'abord ce crétin de Lowell me renverse son jus de chaussette sur mes fringues et toi tu me ruines une heure de coiffage ! Donc tu sais quoi ? Tires-la ta foutue flèche, vas-y !

… Là, Yuri était estomaqué, ce qui était aussi le cas du cupidon maléfique qui ne savait visiblement pas comment réagir à cela. Cependant, le super-héros hésitait entre profiter de l'occasion pour tenter de piquer l'arc de son ennemi avec son yoyo, coller son poing dans la gueule de cet abruti de rouquin afin de lui apprendre à apprécier le café au lait et aussi pour lui rappeler qu'il n'était pas le seigneur de ces lieux ou attendre la suite.

—Finalement, ce serait du gâchis d'utiliser une flèche sur toi, conclut la victime de Papillon en baissant son arc. Avec ton caractère pourri, qui pourrait t'apprécier ?

—HEIN ? fit le principal concerné, l'air ahuri.

Profitant de cette ouverture, Yuri se servit de son yoyo et l'envoya droit sur le bras gauche de sa cible avant de tirer de toutes ses forces… puis de réaliser son erreur car s'il empêchait à présent Chester d'utiliser son arc, celui-ci avait bien compris qu'il n'avait qu'à s'envoler pour lui poser de sérieux soucis, ce qu'il n'avait pas hésité à faire. Le héros avait beau tirer, celui en face avait plus de force et il aurait récupéré son yoyo si son adversaire ne tenait pas fermement celui-ci.

Soudain, un éclair métallique vint frapper l'archer volant, lui faisant lâcher prise sur le fil.

—Besoin d'aide Buginette ? demanda Chat Noir qui vint le rejoindre en un bond, son bâton lui revenant dans la main.

—T'as mis le temps ! répliqua Yuri en récupérant son arme. Et arrête avec ce surnom !

Une volée de flèches maléfiques vint interrompre leur échange et les deux super-héros eurent juste le temps d'esquiver en sautant sur le côté.

—Où est caché son akuma ? questionna Chat Noir avant de faire tourner rapidement son bâton entre ses doigts pour se protéger d'une nouvelle attaque. Je ne crois pas qu'il soit dans son arme.

Bonne question ça. L'arc ou le carquois étaient effectivement à exclure car Chester ne venait jamais au lycée avec son équipement pour le tir à l'arc. Yuri évita à nouveau une attaque puis, tout à coup, il nota un objet brillant sur la bretelle du carquois. Qu'est-ce que c'était au juste ?

-§-

De tous ceux qui auraient pu être pris pour cible par Papillon, il avait fallu que ce soit son ami Chester. Flynn connaissait Luke et il avait dû s'en prendre méchamment à quelqu'un pour réussir à le faire sortir de ses gonds mais même cela n'aurait pas suffit à attirer un akuma vers l'archer… sauf si Natalia était impliquée. Son meilleur ami lui avait avoué avoir un faible pour elle et il n'était pas à exclure qu'elle ait rejeté ses avances et que Luke, en ayant été témoin, en ait rajouté.

Cependant, ce n'était pas sa principale préoccupation car à présent, le nouveau super-vilain les avait remarqués, ce qui signifiait qu'ils étaient devenus ses proies et qu'il ne désirait qu'une chose : leurs Miraculous.

—Il a un truc qui brille sur la bretelle de son carquois, lui signala Ladybug avant d'esquiver une nouvelle série de flèches.

—Je vais essayer de le distraire !

Sur ces mots, Flynn s'écarta rapidement de son partenaire et partit en arc de cercle, faisant attention à ne pas se rapprocher trop de l'ennemi.

—Hey Robin des Bois ! s'exclama-t-il en sautant sur un lampadaire. Tu veux jouer à chat avec moi ?

Manifestement, la réponse était oui vu que la victime du Papillon fonça droit sur lui et qu'il dut se dépêcher de fuir pour éviter un nouveau projectile. Cependant, l'archer prenait bien garde à rester en hauteur et en mouvement, empêchant toute tentative de saut. Ladybug en était certainement arrivé à la même conclusion car il ne retenta pas de l'attraper avec son yoyo.

Pendant un instant, il envisagea d'utiliser son superpouvoir, le Cataclysme, mais il n'avait rien à détruire à portée de main, excepté peut-être ce carquois mais c'était à condition de réussir à le toucher, ce qui n'était pas gagné. Le Lucky Charm de son partenaire pourrait peut-être compenser ce qui lui manquait…

—Chester, espèce de crétin !

Cette voix les fit tous deux se stopper et l'archer, flèche prête à être tirée, se tourna vers son origine… avant de se figer de stupeur.

—Arche ?

-§-

Profitant qu'il avait un peu de répit, Yuri utilisa son Lucky Charm… et il obtint un mégaphone rouge à pois noirs. Honnêtement, il aurait préféré des bolas ou un autre truc qui aurait pu lui permettre de clouer l'ange de la haine au sol mais c'était toujours moins ridicule que la serviette de bain ou la cuillère. Par contre, comment il allait se servir de ça au juste ?

—Ladybug !

A l'entente de son nom de super-héros, le jeune homme se tourna et fut surpris de voir arriver Arche vers lui, l'air complètement affolée. Pourquoi Judith n'était-elle pas avec elle ?

—Je ne sais pas exactement comment Chester est devenu comme ça mais quasiment tout le monde au lycée se déteste maintenant ! s'exclama-t-elle, faisant comprendre au héros que sa meilleure amie avait dû recevoir une flèche elle aussi. Il est passé devant moi sans me voir je crois et il a tiré sur Natalia avant de se barrer.

—Ecoute, tu devrais aller te mettre à l'abri dans un bâtiment, conseilla-t-il à la jeune fille. Ce serait plus…

Soudain, un déclic se fit dans l'esprit de Yuri. Le problème avec cet ennemi, c'était qu'il volait et qu'il était difficile à immobiliser – ce point-là, il l'avait compris à ses dépends. Chat Noir avait le pouvoir de neutraliser ses flèches mais tant qu'il bougeait, impossible pour lui de le plaquer au sol, même en utilisant son bâton. Cependant, une certaine personne savait très bien comment attirer l'attention de leur adversaire…

—Attends, fit-il en lui faisant signe de ne pas bouger. Tu le connais bien ?

—On se prend la tête une fois par jour minimum, répondit Arche sans hésiter. Pourquoi ?

—Fais-toi plaisir et vide ton sac.

Avec un grand sourire, il lui tendit le mégaphone… qu'elle fixa avec étonnement avant de le prendre entre ses mains. Puis, après une seconde d'hésitation, elle prit une inspiration et Yuri se hâta de s'écarter d'elle tandis qu'elle se servit enfin de l'appareil.

—Chester, espèce de crétin !

Dissimulé derrière un arbre, le héros nota que l'archer avait tourné la tête vers Arche et qu'il semblait étonné de la voir. La flèche qu'il avait encochée fut tirée mais elle rata la jeune fille d'au moins trois mètres, ce qui était inhabituel de la part d'un champion comme lui. Il était perturbé.

—Nan mais je rêve ! hurla sa camarade, visiblement en colère. Ca va pas la tête ! Comme si je pouvais pas te détester plus que maintenant espèce d'obsédé !

—Ca te va bien de me dire ça planche à pain ! cria l'archer, à présent bien énervé. Je me demande encore pourquoi tu te fatigues à mettre un soutif alors que t'as pas de seins !

—Et toi alors ? T'as peut-être de sacrés biscottos mais t'as un sacré pois chiche dans le cerveau par moment !

Là, ils étaient lancés et par expérience, Yuri savait qu'ils n'étaient absolument plus attentifs à ce qui les entourait. Il profita donc d'une nouvelle série de répliques cinglantes pour attraper l'arc avec son yoyo pendant que Chat Noir, ayant eu tout le temps de préparer son Cataclysme, sauta sur l'archer en un bond puissant.

Pris par surprise, l'ennemi se retrouva plaqué au sol et le héros en noir n'eut qu'à toucher son carquois pour détruire celui-ci, ne laissant que l'objet brillant qui se trouvait dessus.

—Fin des entrechats ! s'exclama son partenaire en attrapant l'objet du délit. A toi de jouer Buginette !

—La ferme chaton ! répliqua Yuri en attrapant le bijou que lui avait lancé Chat Noir.

Il laissa tomber ce qui s'avérait être une broche par terre et l'écrasa violemment avec son pied, libérant un papillon noir : l'akuma. Avec son yoyo, il le captura puis le purifia, laissant à sa place un papillon blanc. Ensuite, il n'eut qu'à récupérer le mégaphone et le lancer en l'air, libérant la magie se trouvant à l'intérieur qui répara tous les dégâts occasionnés par l'akuma.

Libéré de l'emprise du papillon maléfique, Chester était redevenu normal et était visiblement désorienté, n'ayant plus de souvenirs de son akumatisation.

—Mais qu'est-ce que je fiche ici moi ? demanda-t-il en regardant de tous les côtés avant de voir Arche qui venait vers lui. Il s'est passé quoi au juste ?

—Oh, t'as juste été encore plus crétin que d'habitude, répondit la jeune fille avec un sourire taquin. Je peux te donner plus de détails si tu veux.

Le bip que Yuri perçut dans ses oreilles lui indiqua qu'il était temps qu'il file : il n'allait pas tarder à se dé-transformer. Il s'apprêtait à partir quand Chat Noir s'interposa, lui faisant signe d'attendre.

—Qu'est-ce que tu veux au juste ? demanda le jeune homme en fronçant les sourcils.

—Je… répondit difficilement son partenaire, l'air penaud. J'aimerais te dire un truc… Je…

—C'est peut-être pas le bon moment.

D'un geste, il désigna la bague au doigt du héros en noir : elle n'avait plus que trois coussinets et se mettait elle aussi à bipper.

—Une prochaine fois peut-être ? proposa Yuri avec un sourire amical. Ce n'est pas comme si on ne risquait pas de se revoir tous les deux.

Et sur ces mots, il se hâta d'utiliser son yoyo pour partir.

-§-

C'était la Saint-Valentin et Flynn n'avait qu'une envie : se taper la tête contre la table pour ne pas avoir été fichu de déclarer sa flamme à Ladybug. Evidemment, Plagg s'était bien moqué de lui quand ils étaient rentrés et le jeune homme avait passé sa nuit à ruminer son échec.

Le bon côté, c'était que grâce à une idée diabolique de son partenaire, Chester était sauvé et était, comme tous les jours, assis à sa gauche en classe. La seule différence était qu'au lieu de discuter avec lui, il était occupé à papoter avec Arche, profitant que le cours n'avait pas encore commencé. Au ton de leur conversation, il était clair que ces deux-là s'étaient rapprochés dans le bon sens.

Au moment où il comptait entamer une discussion avec Judith, Yuri entra dans la salle de classe, les bras chargés de boîtes en carton. Flynn, par réflexe, se leva pour venir l'aider mais Luke, qui se tenait contre le bureau du professeur pour parler en face de Natalia, eut l'indélicatesse de pousser leur camarade, ce qui le déséquilibra et lui fit lâcher ce qu'il tenait.

—Attention !

De justesse, Flynn avait empêché la chute de Yuri et rattrapé les boîtes qu'il avait failli perdre, cela sous les yeux ébahis de certains de leurs camarades.

—Ceci est un jour à marquer d'une pierre blanche, déclara Judith. Un énième épisode poisse de Yuri fut évité grâce au courageux Flynn !

La remarque attira des applaudissements et quelques sifflements de la part de leurs camarades, ce qui, à la vue des rougeurs sur les joues de Yuri, le gênait autant que lui.

—C'est pas utile d'en faire un tel évènement Judy, déclara le jeune homme aux cheveux de jais en s'installant à sa place. Et si tu continues, tu n'auras pas le cadeau que je t'ai préparé.

—Toutes mes excuses dans ce cas, dit l'administratrice du Ladyblog en fixant les boîtes avec intérêt. C'est tout pour moi ?

—Pas seulement.

Yuri remit une boîte avec un ruban bleu à Judith qui se hâta de l'ouvrir… et dont les yeux se mirent à briller en voyant le contenu. Arche reçut une boîte avec un ruban rose tandis que en eut Chester une avec un ruban vert et tous deux furent visiblement très contents de leur contenu. Puis Flynn réalisa que son camarade lui en tendait une à lui aussi.

—On m'a dit que tu n'aimais pas le sucré mais j'espère que ça ira quand même.

Agréablement surpris de recevoir un cadeau, il murmura un « merci » timide puis ouvrit cette boîte avec le ruban blanc… pour découvrir qu'elle contenait une bonne dizaine de cookies entièrement au chocolat noir et dont l'odeur lui indiqua qu'ils étaient certainement faits maison. Tenté, il en goûta un et savoura le goût du chocolat ainsi que la saveur épicée qui vint ensuite en bouche.

—J'ai pris le risque de mettre du piment dans le chocolat, précisa Yuri en voyant son expression surprise. J'avoue que je ne suis pas très sûr de mon coup…

—C'est parfait, furent les seuls mots que Flynn prononça, savourant le biscuit avec délice.

—Je vais tous les mangers si je ne referme pas ça ! s'exclama Judith qui reposa un cookie aux raisins dans sa boîte. Ils sont exquis !

—Merci Yuri ! firent Arche et Chester avec leurs pouces en l'air.

Le concerné haussa les épaules comme si de rien n'était mais Flynn pouvait distinctement voir qu'il souriait, signe qu'il était probablement heureux de leur avoir fait plaisir.

kaleiyahitsumei: (Default)
Disclaimer : Tales of Vesperia et Final Fantasy V ne sont pas à moi

Titre : Croisements

Auteur : Kaleiya Hitsumei

Beta : Eliandre

Genre : drabble, humour, crossover

Rating : K

Note : Divers crossover avec TOV. Ici, c’est un croisement avec Final Fantasy V et, plus particulièrement, une scène concernant Faris que l’on peut voir à Tule si l’on a la bonne idée de passer par la taverne avant d’avancer dans l’aventure…

 


 

Ils avaient obtenu un bateau – d’une façon un peu inattendue - et étaient fraîchement arrivés à Tule, première étape avant le temple de l’air, quand les pirates se mirent à foncer à la taverne de la ville, leur capitaine suivant calmement derrière. Flynn n’appréciait pas vraiment le personnage, n’ayant pas bien digéré d’avoir passé la nuit attaché dans la cale du navire, mais reconnaissait qu’il aurait très bien pu les tuer s’il l’avait désiré. Estellise y était très certainement pour quelque chose mais la jeune femme ne savait pas ce qui avait pu faire changer d’avis Yuri bien que Raven ait soupçonné qu’il ait eu en tête de se servir d’elle comme otage.

Après avoir pris quelques renseignements sur la localisation du temple où se trouvait le cristal du vent, ils se rendirent à la taverne où ils purent constater que les pirates avaient pillé toutes les réserves d’alcool à eux seuls. Leur capitaine n’étant pas en vue, ils apprirent par l’un des matelots qu’il était dans une des chambres à l’étage en train de dormir…

« On devrait peut-être attendre qu’il soit réveillé… » fit Estellise en triturant nerveusement ses doigts. « Après tout, c’est lui qui possède le navire. »

« Et c’est aussi lui qui a insisté pour nous accompagner. » rappela Flynn tout en frappant à la porte de la chambre occupée par Yuri. « N’oubliez pas que nous sommes pressés. »

« Il a pas tort. » souligna Raven. « Il est plus que temps de réveiller la marmotte ! »

S’étant porté volontaire et n’ayant eu aucune réponse, le jeune homme aux cheveux blonds entra dans la pièce, éclairée par la lumière du jour qui passait à travers la fenêtre. Il n’eut pas de difficulté à trouver le jeune capitaine des pirates : celui-ci était étendu sur le lit, les draps blanc le couvrant jusqu’au milieu du torse qui, lui, était caché sous une chemise sombre dont les deux boutons du hauts étaient ouverts.

Flynn s’approcha pour le réveiller mais il se stoppa, ses yeux azur ne pouvant s’empêcher de détailler ce visage aux traits fins et à la peau claire qui était encadré par de longues mèches de cheveux sombres, éparpillées sur le matelas et sur les épaules de Yuri, certaines d’entre elles étant d’ailleurs piégées sous son bras gauche qui était plié près de sa tête. La respiration calme du dormeur passait à travers ses lèvres légèrement entrouvertes, complétant ce tableau plein de sensualité auquel son cœur fut charmé, battant fortement dans sa poitrine.

Quand Yuri émit un léger gémissement dans son sommeil, il sortit précipitamment de la chambre, le visage complètement rouge, ce qui intrigua fortement les deux autres.

« On peut savoir pourquoi tu tires une tronche pareille ? » demanda Raven en haussant les sourcils, intrigué.

« Euh… Ce n’est rien… » bredouilla Flynn qui avait du mal à se remettre de cette magnifique vision. « J’ai… juste dû imaginer des choses… »

« Comment ça gamin ? Fais-voir… »

Le plus âgé rentra dans la chambre tandis que le jeune homme essayait encore de comprendre comment il avait pu trouver Yuri aussi… attirant. Pas que le pirate était laid – il reconnaissait même volontiers qu’il était doté d’un certain charisme – mais il ne s’était pas attendu à éprouver une telle attraction pour un homme et, qui plus est, le trouver bien plus séduisant que la princesse Estellise.

Tout à coup, Raven sortit précipitamment de la pièce et avait l’air émerveillé, comme s’il avait vu la plus belle chose existant au monde – Flynn comprenait très bien ce sentiment tandis que la jeune femme était un peu perdue.

« Nom de… » commença le plus âgé avant de prendre une profonde inspiration. « Quelle créature exquise… C’est à en oublier comment respirer tellement… »

« Mais que se passe-t-il au juste ? » les questionna Estelle en les regardant tour à tour. « Vous êtes devenus rouges ! »

Ils n’eurent pas vraiment l’occasion de lui expliquer –aurait-elle seulement compris leur dilemme – car des sons provenant de la chambre se firent entendre puis Yuri en sortit en remettant sa longue chevelure en place, venant visiblement de se réveiller, avant de les regarder d’un air curieux.

« Qu’est-ce qu’il se passe ici ? » demanda-t-il avant de se rapprocher d’eux en n’obtenant qu’un haussement d’épaules de la part de la jeune femme. « Hé oh ! La terre à Flinnie et au vieux ! »

Il accompagna son exclamation d’un claquement de doigts qui les fit immédiatement atterrir, leur faisant oublier la vision enchanteresse à laquelle ils avaient assisté à peine deux minutes plus tôt. Face à ça, le capitaine des pirates soupira et retourna dans sa chambre.

« Je vous retrouve à l’entrée de la ville dans une dizaine de minutes. » déclara-t-il avant de refermer la porte derrière lui.

 

NB : Cette scène peut aussi avoir lieu après être allé au temple du vent. En tout cas, j’avais bien ris en la voyant dans le jeu, surtout qu’à l’époque, je ne savais pas le petit secret de Faris…

Auteur vs persos :

Orieul : T’as pas eu peur là…

Kaleiya : Yuri était le seul qui convenait pour Faris, faisant que pour Bartz, il ne restait que Flynn.

Belphégor : On s’occupera de ton enterrement.

Kaleiya : Merci…

Profile

kaleiyahitsumei: (Default)
Kaleiya Hitsumei

August 2017

S M T W T F S
   1234 5
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 21st, 2017 01:57 pm
Powered by Dreamwidth Studios